La course en ligne – CEL

Rien à voir avec vos achats sur internet… CEL , c’est la course en ligne, c’est ce qui correspond à la pratique en eau calme… mais pour aller vite. D’ailleurs, les anglo-saxons parlent de flatwater (plus compréhensible que l’appellation française).

Les disciplines de la course en ligne sont clairement orientées « vitesse »et/ou « endurance » : que ce soit sur de courtes distances (200 m) ou sur des distances allant jusqu’à 25 km (on parle de marathon dans ce cas là, même si il ne s’agit pas de la distance olympique de la course à pied). Dans le cas où les distances sont de 200 à 1000 mètres, les compétitions s’effectuent dans des couloirs séparés par des bouées, et en ligne droite… d’où l’appellation « course en ligne ».

Podium aux Championnats régionaux de fond à Orléans – février 2018

Les embarcations sont généralement instables (comparées aux autres disciplines – mais il y a des modèles d’iniatiation), très peu larges et faiblement volumineuses (car pas de vagues à couper en deux!). Les kayaks possèdent des gouvernails (que l’on actionne avec les pieds) , car il ne faut pas giter pour tourner.

La position tchèque, entre équilibre et puissance

La position en canoë CEL (dite position tchèque) est très différente de celle pratiquée pour le canoë de slalom par exemple. Le céiste, en position d’équilibre, genou posé à l’arrière, jambe pliée à l’avant, développe ainsi une puissance importante en allant chercher l’appui très loin devant.

Tenir dans une embarcation de course en ligne est un peu compliqué au début tant l’embarcation est instable mais la pratique régulière (et encadrée) devient vite plaisante.

Les pagaies sont assez différentes de celles employées en slalom ou rivière sportive, mais comparable à celles utilisées en descente ou en surfski.

Philippe Boccara dans un K1 Struyer et … une pagaie à pales plates (1989)

En effet, les pagaies utilisées sont « creuses » (en kayak), on parle aussi de « pales en cuillère », ce qui procure une sensation d’accroche de l’eau très sensible. Ce type de pagaie permet d’utiliser la puissance des muscles du dos en complément des bras et des épaules.

Un sport qui développe un peu le dos

Les pagayeurs (du fait de l’emploi des pagaies cuillère) se reconnaissent ainsi par un coup de pagaie ‘bras presque tendus’ et une forte rotation du buste pour aller chercher loin devant.

Kayak de course en ligne de 4 places (dit K4) aux championnats régionaux de fond -février 2018 à Orléans

La pratique de la CEL, c’est aussi un sport d’équipe. Que ce soit en canoë ou en kayak, il est possible de faire du biplace (on parle de K2 ou C2), du K4 – kayak 4 places donc. On peut ainsi partager des sensations de vitesse dans une même embarcation.